Placer des panneaux solaires dans les maisons ou toute autre installation isolée du réseau électrique est une option fantastique pour obtenir une source d’énergie électrique propre et durable, ainsi que pour réaliser des économies plus que notables de combustibles fossiles en remplaçant l’utilisation de générateurs par le système solaire. Cependant, pour réguler la tension que les batteries reçoivent des panneaux, un régulateur de charge est nécessaire. Ces dispositifs électroniques peuvent être de deux types : les régulateurs de charge PWM (régulateurs standard) et les régulateurs MPPT (avec suivi du point de puissance maximale ou maximiseur de puissance). Leur fonctionnement permet de prolonger la durée de vie des batteries car il ajuste la tension de charge des batteries en fonction de leur état de charge, évitant ainsi la surcharge et la surchauffe.

Quel régulateur de charge choisir dans chaque cas ?

Il y a différents points à considérer : la plupart des régulateurs offrent des caractéristiques telles que la possibilité de choisir le type de batterie (GEL, AGM, Flooded, …). En fonction de la batterie dont nous disposons dans l’installation, nous devrons nous assurer que le régulateur que nous choisissons est compatible avec ce type de batterie afin qu’il charge la batterie avec les tensions correctes.

Certains régulateurs offrent également une sortie pour la consommation à 12, 24 ou 48V (selon la tension de la batterie dont nous disposons), où cette sortie dispose d’options de minuterie, jour/nuit, et offre également une protection contre la décharge profonde de la batterie. Dans cette production de consommation, nous ne devons jamais passer en Ampères de consommation du A qui est le régulateur, c’est-à-dire que si le régulateur est de 10A, la production de consommation ne pourra fournir que jusqu’à 10A. Si nous voulons avoir des consommations à 12V (différentes de celles de l’onduleur 230V qui doit être connecté directement aux batteries), nous devons choisir un régulateur qui a cette sortie.

Contrôleur de charge solaire MPPT

Si des panneaux solaires à 60 cellules sont utilisés, l’utilisation d’un régulateur MPPT (avec un suiveur de point de puissance maximale) est nécessaire, car même si les panneaux ne génèrent pas la tension correcte pour charger les batteries, le régulateur transforme la tension des panneaux à la tension correcte pour charger les batteries à tout moment. Les régulateurs MPPT peuvent également être utilisés avec des panneaux de 36 ou 72 cellules, ce qui donne une performance supplémentaire allant jusqu’à 30 % par rapport aux régulateurs PWM.

Pour déterminer le régulateur nécessaire, la première chose à prendre en compte est que le nombre de cellules installées en série au minimum est fonction de la tension de la batterie selon le tableau ci-dessus vu dans les régulateurs PWM. Ainsi, avec des panneaux de 60 cellules, il sera possible d’en installer une ou plusieurs pour 12V, deux ou plus pour 24V et trois ou plus pour 48V. La deuxième chose à prendre en compte est la tension maximale du champ photovoltaïque que le régulateur admet, et pour s’assurer de ne jamais dépasser cette tension, il faut prendre le paramètre Voc ou Vca (tension en circuit ouvert) qui figure dans la fiche technique ou sur l’autocollant au dos du panneau. Nous devons prendre cette valeur et la multiplier par 1,1 ou 1,2 (selon les conditions environnementales du lieu où les panneaux vont être installés) et la valeur obtenue doit être inférieure à la valeur de tension maximale du champ photovoltaïque que le régulateur peut supporter. En outre, nous devons consulter la fiche technique du régulateur pour connaître la puissance maximale dans les panneaux que le régulateur accepte selon que la tension de la batterie est de 12, 24 ou 48V et l’idéal est de ne pas dépasser cette puissance en Wc dans le nombre total de panneaux installés sur ce régulateur.